Journal De Bord – Juillet 2017 – Safari Bali Plongee

En cette période estivale, les images prolifiques qui s’imposent à notre cerveau sortant du gel hivernal prennent la couleur des spectres des journées sans fin, des barbecues, des cocktails sirotés aux terrasses ombragées, du mauve de la lavande ou jaune du mimosa, des parasols, du soleil, de la mer, des enfants jouant au ballon… Les enfants, plus exactement les bébés seront l’objet de la section Vie Balinaise de ce Journal de Bord.

Si l’image ensoleillée prédomine, j’aime la profondeur du ciel orageux, la luminosité éphémère des éclairs et… la joie des dessins animés visionnés en mangeant des crêpes, gage des mauvais jours estivaux.

Grande amatrice d’animation, le film Le Monde de Nemo fait partie de mes préférés. Rappelez-vous de Gill, le pirate balafré de l’aquarium obsédé par son évasion qui, une fois attendri par son histoire, apporta une aide non négligeable à Nemo. Savez-vous quel est ce poisson? Réponse dans un cocktail de saison.

Revenons aux journées ensoleillées ponctuées par les « apéros » en terrasse. Voyageons vers le Sud. Je fais appel à votre imagination. Entendez-vous l’accent chantant du serveur qui prend votre commande: « un pastis avec du sirop d’orgeat, s’il vous plaît Mr » et lui de répondre « haaa uneu Maurrersqueu ma petiteu dam»!

Un peu alambiqué comme rapport, je le conçois, les vacances approchent, l’esprit s’emballe.. mais je suis certaine que vous aurez trouvé l’objet de la section Bio.



Bio Marine

« Le Monde de Bébé ».

A son arrivée, le bébé quitte l’enveloppe maternelle pour se vêtir d’une enveloppe culturelle. En Occident, le bébé doit s’adapter à la cadence d’une vie saccadée de deux parents que les contingences économiques ou sociologiques poussent à travailler. Il alterne, au rythme d’un métronome, les heures de sommeil, des biberons, des rots et des périodes éveillées, balancées de sourire, de grimaces et de pleurs.

Les pleurs, une manifestation peu entendue chez les bébés nés en Amérique latine, Asie, Afrique qui selon des études s’avèrent être les bébés qui pleurent le moins. Le monde semble être séparé entre deux méthodes de maternage,  distancial, pratiqué en pays occidentaux, et proximal.



Bali ne fait pas exception à cette carte géographique maternelle ponctuée d’une série de belles cérémonies qui commencera à  la chute du cordon ombilical.

Le bébé est vu comme un être venu de chez les Dieux et sera roi durant une grande partie de son enfance.

Durant les 42 premiers jours, 108 esprits négatifs airent autour de lui. Le 42ième jour, les esprits négatifs le quittent faisant lieu à… une cérémonie.

63 jours plus tard, au 105ième jours (3 mois balinais de bébé) a lieu une importante cérémonie. Bébé n’a toujours pas touché terre, a vécu dans les bras de sa maman ou de ses proches voués à une dévotion totale. Etonnamment, il n’a pas encore de prénom. C’est seulement lors de cette cérémonie que le prêtre le nommera.

A cette occasion, il lui roule sur le corps un oeuf pour lui donner force, lui met des petits bracelets en coton aux poignets, symbole de longévité, aux chevilles des petits bracelets en métaux précieux et une amulette contenant le placenta pour le protéger.



Le bébé se nomme Nyoman, Wayan, Made, Ketut, Gede, Putu selon sa place dans la fratrie et les régions balinaises (Journal de Bord de décembre 2013). Il arrive paisiblement à son anniversaire des 210 jours, 6 mois balinais. Nouvelle cérémonie!

Il est alors purifié. On lui rase la tête, symbole de sa séparation d’avec le monde des Dieux et de son entrée dans le monde des humains. Il touche alors pour la première fois terre. Le prêtre lui plonge la main dans un bocal où barbote un poisson, lui souhaitant ainsi d’acquérir les biens matériels dont il aura besoin.

Les années fileront, le bébé grandit, devient un enfant puis un adolescent… nouvelle cérémonie!

Je remercie Patrick Masse pour ses photos.



La vie Balinaise

« Le Monde de Némo »

Les eaux se rafraichissent, les Mola Mola reviennent. Sont-ils à Bali pour trouver partenaire idéale? C’est fort probable mais chose certaine, ils viennent se faire déparasiter. De cette première ligne, je ne vous apprends rien puisque le Mola Mola fut l’hôte d’honneur du Journal de Bord de juin 2014.

Rendons homage à celui sans qui rien ne serait. Un poisson somme toute commun qui sans sa grace et sa beauté serait tout à fait banal: l’Idole de Maure ou Zangle Cornu ou Tamarin Cornu ou Idole Mauresque…. le voilà notre cocktail estival!

Gill, de son nom latin Zanclus Cornutus, est fort bien représenté dans le Monde De Némo: un corps discoïdal blanc et jaunâtre avec 2 bandes noires verticales. Son museau est tubulaire avec une tache orange le différenciant du Poisson Cocher. Autre différence, le fouet formé par le rayon épineux allongé de la dorsale plus court chez le Poisson Cocher.

Gill est présent dans tout l’océan Indien. Assez commun, il s’adapte à de nombreux biotopes: eaux turpides des récifs côtiers, des ports, eaux claires des lagons, des plattiers ou pentes récifales de 3 à 180 mètres.

Ses couleurs flamboyantes et tranchées diurnes deviennent plus ternes la nuit tirant vers un gris uniforme pour un meilleur camouflage face aux prédateurs.

Le dimorphisme sexuel est très faible. La fécondation, comme la plupart des poissons, est externe. L’oeuf est pélagique. La larve planctonique a déjà la forme adulte. Elle dérive longtemps jusqu’à atteindre la taille de 7 à 8 cm ce qui explique la grande répartition de l’espèce. Petit Gill se fixera à la taille adulte d’environ 24cm et vivra une 10aine d’années. On les observe généralement en petit groupe de 2 ou 3 individus, fréquemment plus.

Sans qui rien ne serait… Gill se nourrit d’éponge, d’algues et de petits invertébrés benthiques, de parasites que vient se faire enlever le Mola Mola!

Dans certains pays d’Asie du Sud Est, ce poisson est respecté et relâché par les pêcheurs. l’action est accompagnée d’une jolie révérence.

Et pour une fois, je ne finirai pas cette rubrique Bio par une annonce catastrophique mais par une belle image offerte par nos amis polynésiens qui vénèrent ces poissons gracieux et colorés appelés Parahatore.



Safari Bali

Ce n’est pas un hasard si je vous parlais des bébés. Coral vient d’être promu jeune et heureux grand-père.

Suite à un désistement, il nous reste 4 places sur le SAFARI SPECIAL PENIDA du 3 au 15 septembre.

Dernières places sur les SAFARI BALI en aout et septembre. Du 20 aout au 1 septembre & du 24 septembre au 6 octobre

SAFARI BALI animé par Steven Weinberg du 1 au 13 octobre, plus que 2 places.

SAFARI MACRO-MERVEILLE du 15 au 27 octobre, animé par Steven Weinberg 2 places se libèrent.



Les croisières RAJA AMPAT 2018 se remplissent. Ne passez pas à coté des quelques places restantes.

Je remercie Frédéric et Patrick pour leurs photos.

Amis lecteurs à très bientôt.

Français
Safari Bali WhatsApp