Journal De Bord – Septembre 2013 – Safari Bali Plongee

Les trois derniers mois furent riches en rencontres et nouveautés au point de me laisser indécise tant j’ai de sujet à aborder. Grave question que celle du choix et de la sélection ! N’entrons pas dans un débat philosophique qui compliquerait davantage mon problème de choix et, ma foi… Tranchons!

Au fond des abyssaux oublis, réhabilitons la méduse, espèce souvent dénigrée et si peu connue. Votre regard changera à la fin de cette section Bio.

A l’issue d’une reconnaissance en Papouasie pour notre prochaine nouveauté, j’ai décidé de vous parler de l’oiseau jardiner… fin bâtisseur pour une dulcinée bien chanceuse.


Quand une nouveauté en cache une autre, Safari Balitoujours plus loin, toujours plus beau…

Bonne lecture!


Bio Marine

Lors d’un dîner en Safari, voilà qu’arrivent « sur la table » les méduses! Non, pas dans l’assiette, qui au demeurant sont délicieusement bien cuisinées par nos voisins vietnamiens et japonais, mais bel et bien dans la conversation. Ce sujet planctonique, souvent négligé et évité, fait partie de la famille des Cnidaires divisée en deux sous-embranchements Medusozoa, vous l’aurez reconnu les méduses, et Anthozoa, les coraux et anémones. Oui, ils sont cousins !

Souvent crainte à cause de ses cellules urticantes, la méduse possède cependant des prédateurs. En première ligne la tortue Luth, le Poisson Lune, le thon rouge et… elle-même. Oui, mesdames s’adonnent au cannibalisme !

 


Cellules urticantes vous avez dit cellules urticantes ? Heureusement, la plupart sont seulement « piquantes », un peu de vinaigre vous soulagera. Il en existe toutefois deux espèces mortelles pour l’homme, la Chironex fleckeri (guêpe des mers) et la Physalia physalis (galère portugaise). Rétablissons la vérité, toutes ne « piquent » pas ! Comme Cassiopea Andromeda, croisée la tête à l’envers, en eau peu profonde et sablonneuse. Heueu… ben oui, Gilimanuk !

99% des méduses sont marines mais 1% vivent en eau douce. Le lac Kakaban, à Kalimantan (Bornéo-Indonésie), héberge 4 espèces différentes (Aurelia aurita, Tripedalia cystophora, Mastigias papua, Cassiopea ornata), qui auraient perdu, au fil des ans, leurs pouvoirs urticants par manque de prédateurs. Incroyable mère nature !


Voilà, l’apothéose de mon étonnement qui risque de virer à la fascination… La méduse se reproduit à sa mort. Elle libère ses spermatozoïdes (pour les mâles) qui se dispersent pour rencontrer leur équivalent femelle. Les polypes se développent différemment selon l’espèce. Certains peuvent attendre un demi-siècle ! Plus généralement, un changement important doit se produire pour leur permettre de « s’exprimer ».


La vie Balinaise

Juin 2013, nous voilà partis pour une aventure inoubliable en Papouasie orientale dans les montagnes Arfak…

C’est à 1’300 mètres d’altitude que nous avons eu la chance de rencontrer le Jardinier Brun, de son nom latin Amblyornis inornata. Avec les poissons, les oiseaux pour une croisière mi- eau mi- air!

Quelques minutes de crapahutage dans la forêt tropicale, nous conduisent au premier « blinder », traduire par « cahute faite de feuilles », dans laquelle nous nous cachons et attendons…

Qu’entendons-nous ? Un chien ? Un grognement? Non, c’est lui ! Doué d’un don d’imitation, le Jardinier Brun possède une gamme vocale étendue lui permettant de reproduire de nombreux sons familiers, ou pas, à nos oreilles. Tiens le téléphone !

Après avoir écouté l’étendue de ses pouvoirs vocaux, le voilà qui approche, il est là !!! Quoi, lui ???!!!!

Mais, ce n’est pas l’un de ces superbes oiseaux aux couleurs

flamboyantes présentés dans les livres ? Il ressemble pour une novice en ornithologie que je suis

à un mainate brun. Sa couleur brunâtre en fait l’un des Jardiniers les moins attractifs et pourtant, voilà un habit de camouflage qui le protège du braconnage!

Le charme papou très rapidement opère… Mr Jardinier, met environ 9 mois pour construire une charmante maisonnette, qui mesure environ 1 mètre de hauteur pour un diamètre de 1,60 mètre. Madame Jardiner ne sera pas à l’étroit!

L’entrée est étayée par deux bâtons semblables à des colonnes. Le jardin est nettoyé et décoré, avec attention, de baies, de fleurs et autres trouvailles colorées. Mr Jardinier s’attèle à sa tâche avec assiduité et remplacera régulièrement fleurs fanées et baies flétries. Qui plus est, soucieux de briller aux yeux de sa belle, il n’a de cesse de trouver les colifichets les plus extravagants afin de surpasser son voisin. Voilà demeure bien apprêtée pour sa dulcinée.


Safari Bali

Safari Bali toujours plus loin, toujours plus beau… cet aphorisme pour vous présenter nos deux nouveautés 2014!

Croisière découverte de la baie de Cenderawasi, rencontre avec les requins baleines.
Du 17 mai au 2 juin 2014 (dates depuis Paris).
Cliquez ici pour le programme ou là pour le format PDF.

Croisière Des Moluques au Raja Empat au mois de novembre 2014.
Immersion dans le monde du tout petit au moins petit.
Contactez-nous pour de plus amples renseignements.


Et ne ratez pas notre offre spéciale :
Croisière Komodo du 16 au 30 novembre 2013 (dates depuis Paris).
Ci-contre photo d’une holothurie Sea Aple spécifique à cette zone.
Vous trouverez le programme en cliquant ici ou le format PDF là

Rejoignez-nous pour des plongées inoubliables !

Français
Safari Bali WhatsApp